Agenda des concerts & expositions

en lien avec le site Esprits Nomades

 

*******************************************************************

 

Étonnantes affinités
Collection du Château d’Eau aux Jacobins
DU 14 MARS AU 7 JUIN 2015

 

expo

Au Couvent des Jacobins rue Lakanal 31000 Toulouse

Exposition présentée du 14 mars au 7 juin 2015
en partenariat avec Le Couvent des Jacobins

 

Le Château d’Eau a 40 ans. Imaginée et portée par Jean Dieuzaide, cette institution s’est toujours inscrite dans une démarche d’excellence au service de la création et de l’éducation des publics. La vocation première du Château d’Eau est de présenter des expositions d’auteurs interrogeant le langage de la photographie et enrichissant son vocabulaire. Mais elle se complète d’un Centre de ressources riche de milliers d’ouvrages spécialisés et d’une collection de près de 4 000 épreuves.

Cette collection initiée dès les débuts par Jean Dieuzaide, s’est enrichie au fil des expositions présentées. Elle est ainsi le reflet d’une politique de programmation.

L’exposition « Étonnantes affinités » est un choix dans cette collection mettant en écho les différentes générations et les approches stylistiques et soulignant la force de la poésie visuelle de chacun des auteurs. Elle a l’ambition de souligner les correspondances, les affinités, les parentés, qui se nouent malgré les démarches en rupture avec le passé, les différences d‘époques et l’évolution technologique.

L’exposition est ouverte du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00

 

expo

expo

Renseignements 05 61 77 09 40 / 05 61 22 23 82
Des visites commentées pour les groupes et les scolaires sont possibles sur réservation
Contact : 05 61 77 09 40 ou chateaudeau@galeriechateaudeau.org

*****************************************************************************

yann

"Paysages"
    Photographies de
     Jean Dieuzaide
du 9 avril au 19 juin 2015

 

Espace photographique Arthur Batut,
Le Rond-Point
1 place de l'Europe
81290 LABRUGUIERE
Tel : 05 63 82 10 60
Courriel : photo@espacebatut.fr


     Vernissage le jeudi 9 avril à 18h30
     en présence de Madame Jacqueline Dieuzaide
     et de Monsieur Michel Dieuzaide

 

Regarder  le paysage

Il ne suffit pas de faire des photographies pour être un photographe !
Ce métier, suppose avant toute technique, de savoir voir. Voir, puis regarder !
Afin de bien comprendre ce qui précisément a suscité le regard, éveillé la sensibilité, dont la restitution (par la photographie ou tout autre moyen) sera le fait de l'artiste. Il s’agit donc à l’origine d’une attitude contemplative, puis de  la pratique accomplie d'une expression artistique.

yann

             La Dune  Sahara 1964  © Jean Dieuzaide

 

Ce qui différencie Jean Dieuzaide de ses confrères, c’est son insatiable curiosité et une disposition pour toutes les audaces, qui l'ont conduit à explorer une grande quantité des domaines  photographiques.
Toujours dans une extrême vigilance du regard, mais le plus souvent en « laissant la photographie venir à lui. »
Il en était ainsi, bien sûr, chaque fois qu’il abordait le thème du paysage. Avec la volonté de dire à la fois la beauté de la nature, les traces que l’homme y laisse, et le jeu infini de la lumière.
Tout ce pourquoi l’on qualifie de « beau » le paysage qui est devant nous !

yann
Environ de Cholet 1981  ©  Jean Dieuzaide


Les images présentées ici sont issues de visions tres diverses. Le paysage y est décliné sous toutes ses formes. Depuis le ciel, en contrebas, à la lumière du levant, au ras de la plaine, ou sous un écrasant soleil d’Espagne. Mais chaque fois c’est à une célébration visuelle qu’on est convié. Elle nous parle de paysage, autant que de l’homme perdu en son milieu, ou d'un simple jeu de lumière qui le dessine...
Car le photogrphe, est celui qui écrit (graphein) avec la lumière (photôs)? et souhaite nous faire partager ce qui miraculeusement s'est offert à son regard. C’est probablement pour cette raison là que Jean Dieuzaide avait choisi ce moyen de transmettre ses joies visuelles. Car si l’on sait voir, la photographie dans sa grammaire la plus simple, sait transcrire la lumière de l’émotion reçue."


Michel Dieuzaide  CASTELVIEILH  janvier 2015

 

voir: Jean Dieuzaide

Michel Dieuzaide

 

**************************************************************************

 

PENTTI SAMMALLAHTI :

EXPOSITION DU 28 FÉVRIER AU 12 AVRIL 2015
SALLE D’EXPOSITION DE LA LIBRAIRIE MAUPETIT
142 LA CANEBIÈRE 13001 MARSEILLE – 04 91 36 50 50

 

penti


L'oeuvre de Pentti Sammallahti est une sorte d'odyssée de l'espace. Qui ne doit rien à Kubrick. La terre vue par lui, à hauteur d'homme ou d'oiseau, est blanche comme neige, pure comme elle. Curieusement peuplée d'animaux familiers qui tracent leur chemin dans la solitude d'un lieu indéterminé. Un lieu d'autant moins fini que ses panoramiques ne découpent pas un espace, ils indiquent plutôt une continuité latérale, un glissement vers un ailleurs, qu'il soit de glace ou de brume. Finlandais, Pentti Sammallahti est homme du Nord. Il ne supporte ni le soleil ni la chaleur mais il est en connivence parfaite avec une nature dont il est le prédateur fasciné et dont il sublime l'austérité.

Né en 1950 à Helsinki, il vit et travaille à Helsinki.
Pentti Sammallahti se passionne très tôt pour la photographie et réalise sa première exposition personnelle en 1971. Il débute une carrière d’enseignant en 1974 à la Lahti Art School puis à l’École supérieure des arts et du design à Helsinki. Les années 1990 vont être marquées par de nombreuses expéditions photographiques à travers l’Europe, l’Asie, la Sibérie, qu’il poursuivra dans les années 2000. En 2005, il partira pour le continent africain pour un travail de commande de l’organisation Japan Today. Son travail est exposé à travers le monde entier dans des expositions personnelles et collectives. Passionné par le livre et les techniques de reproduction de la photographie, il a conçu et autopublié plus de quarante livres ou portfolios, classés en « Opus », dont treize consacrés à son propre travail.

 

penti

voir:

Pennti Sammallahti

 

 

****************************************************************************

 

bach

 

bach


Entrée libre sans réservation (dans la limite des places disponibles).
Buffet thématique offert à la fin de la cantate.

 

 

HORAIRES :

17h00 : Répétition publique et unique de l'Ensemble Baroque de Toulouse et du Choeur Baroque de Toulouse.

18h30 : Interprétation de la Cantate avec participation du public pour le choral final.


CANTATES SANS FILET relève le défi de jouer l'intégralité des quelques 200 cantates connues de Bach, à raison d'une par mois. L'unique répétition se déroule devant le public et le choral final est travaillé avec lui, donnant à la représentation qui en découle une intensité particulière. Commencée en janvier 2007, cette aventure a permis d’écouter plus de 50 cantates, a réuni 28 100 spectateurs et devrait encore durer 25 ans…


Lieu : Eglise St-Exupère (allées Jules Guesde, près du Sorano)

ENTREE LIBRE SANS RÉSERVATION ! (dans la limite des places disponibles)

 

Voir: J.S BACH


*****************************************************************

 

bach

 

************************************************************

CONCERT A L’ORANGERIE DE ROCHEMONTÈS
à Seilh (31840) près de Toulouse / Blagnac
12 avril, 31 mai, (7) et 8 novembre 2015
L’Orangerie

 

14ème Concert à l’Orangerie de Rochemontèsdimanche
12 avril 2015 à 16h30 - Seilh près de Toulouse/Blagnac
DUO SOLOT, Stéphanie SALMIN & Pierre SOLOT, pianos
Gioachino Rossini & Antonín Dvorák

solo


Une première à Toulouse, le Duo Solot vient de Belgique pour nous enchanter avec des transcriptions
inédites des grands airs d’opéras de Rossini (Barbier de Séville, L’Italienne à Alger, la célébrissime
ouverture de Guillaume Tell …) et de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvo?ák, l’une des oeuvres les plus utilisées au cinéma international et jusque sur la lune où Neil Armstrong en emporta un enregistrement en 1969.
Piano à quatre mains, très original, présenté avec talent et humour par Pierre Solot, jeune musicologue et pédagogue, en compagnie de la ravissante Stéphanie Salmin, lauréate des plus grands concours internationaux.
Leur duo de charme, à la ville comme à la scène, est un véritable régal.


15ème Concert à l’Orangerie de Rochemontès
dimanche 31 mai 2015 à 17h30 - Seilh près de Toulouse/Blagnac


LES PASSIONS, Jean-Marc ANDRIEU, Yasuko UYAMA-BOUVARD, Laurent LE CHENADEC


Frescobaldi, Rossi, Cima, Selma, Ucellini, Castello, Fontana, Merula, Spadi…Dowland, Boddecker

andrieu


Les Passions - Orchestre Baroque de Montauban offre des « Petits plaisirs du Seicento » mis en
musique par des compositeurs à l’imagination débridée.
L’Italie du XVIIe siècle, particulièrement Venise, voit l’éclosion de nombreuses formes instrumentales, témoignage de l’émancipation des instruments par rapport à la voix. Naissent alors les termes cantate, sonate et canzone dont le destin se prolonge jusqu’à nos jours.
La flûte à bec de Jean-Marc Andrieu, le claviorganum de Yasuko Bouvard et le très original basson de Laurent Le Chenadec interprètent ces thèmes à la mode (aujourd’hui appelés « standards ») et leurs variations où se disputent virtuosité et expressivité instrumentale.

VOIR : www.les-passions.fr


16ème Concert à l’Orangerie de Rochemontès
dimanche 8 novembre 2015 à 16h30 - Seilh près de Toulouse/Blagnac


Aline ZYLBERAJCH & Martin GESTER, clavecin & orgue

alice


J.S. Bach, Böhm, Telemann, C.P.E. Bach, Mozart
Dans ce programme intitulé « Fantaisies concertantes pour orgue et clavecin », Aline Zylberajch et Martin Gester déploient des trésors d’invention dans la réécriture et l’interprétation. Les deux complices
jonglent tour à tour ou ensemble sur les claviers, proposant un répertoire allemand riche et varié, du baroque au préclassique.
De la célèbre Sonate en trio n°5 en ut majeur pour orgue, BWV 529, de J.S. Bach au pimpant Concerto K. 107 du jeune Mozart en passant par les variations sur les Folies d’Espagne, fantasques et inattendues de Carl Philipp Emanuel Bach, un pétillant Concerto pour deux claviers de Telemann et un dialogue de variations heureuses (sur Freu dich sehr…, Réjouis-toi mon âme) de Georg Böhm :
un panorama bigarré et passionnant sera offert.
Nos invités alsaciens, tous deux estimés interprètes de la musique des XVIIe et XVIIIe siècles, nous montreront ainsi les surprenantes associations entre leurs instruments à claviers dont l’original orgue positif à deux claviers et pédalier Johan Deblieck.
Concert en partenariat avec Les amis de l’orgue de Cintegabelle

haut de la page

Date de mise à jour 22/03/2015

 

r