Yannick Jaulin

Le beau monde des vies minuscules

Yannick Jaulin

 

Que et comment raconter aujourd’hui ? Comment replacer les grands mythes au coeur de notre monde en partant du quotidien de l’humanité ?


Que ce soit dans "Rien que du beau monde", ou « J’ai pas fermé l’oeil de la nuit » ou encore "Plus loin a l’Est c’est l’Ouest" et Menteur" Yannick Jaulin conte tout un univers de vies minuscules qui sent bon le terroir, l'humain et le quotidien.


Dans cette réalité du Poitou, un monde imaginaire à la Faulkner ou plutôt proche du Dylan Thomas du "bois lacté", tisse une toile, de village à village, de recettes de farci poitevin à son contraire le beurre salé, et ce combat séculaire entre les deux,n'est pas un long fleuve tranquille.Les paroles enfouies qui n'osaient se dire que lors des veillées et encore reviennent comme de doux fantômes.

 

Voici les Deux-Sèvres qui prennent vie avec toutes escarcelles de tous les jours, avec toute la tendre ironie de Yannick Jaulin.Et pour tous ces hommes 'la sagesse était dedans, ça les a rendu plus beaux". Une nuit des mille et un jour du Poitou, par un conteur à l'humour tendre.

Yannick Jaulin


Le citoyen d'honneur de Pougne Hérisson, village de 300 habitants dans les Deux-Sèvres va, à titre exceptionnel, s'expatrier dans la terre étrangère des scènes. Et promener ses contes des mille et une nuits poitevines parmi les étrangers, les non-poitevins.


Et là, comme autour d'une cheminée, nous entendrons Yannick Jaulin nous conter les mille histoires imaginaires de ce nouveau centre du monde.Il a entrepris un immense travail de mémoire en collectant les histoires de son pays, de son patois.


Chargé de son terroir, la langue des origines aux lèvres, il devient à la fois le garde champêtre et l'idiot de tous les villages. Poète des petites gens, de leurs anecdotes tissées de vies d'ennuis et de vies de fêtes, il fera des mots des habits du dimanche.


Menteur professionnel, voleur d'histoires Yannick Jaulin nous dit l'ordinaire des jours.


La scène sera l'immense place du village et tous les personnages, les 300 âmes et feux vont se rallumer. Rien que du beau monde dans ce raccourci de l'univers !

Yannick Jaulin

 

"Les décalés trompent la réalité, tutoient les fées, invectivent les puissants et marchent vers des rêves inaccessibles. Ils croient que leur monde est rond (mais tournent en rond dans leur village). Ils font la guerre ethnique (beurre salé contre farci poitevin) ou se prennent pour la bombe atomique. C'est souvent une faille, un malheur qui les poussent à bouger et à dire "Moi aussi, je peux le faire".


Yannick Jaulin, qui décrit ainsi son spectacle peut le faire. Il sème ses fleurs de nombril dans nos trous de mémoire et le nombril du monde est chacun de nous.

 

Et nous qui nous souvenons des campagnes, nous les amoureux de Michon ou Bergounioux, ou simplement amoureux de l'humour tendre, nous aimons l'humanité chaleureuse de Yannick Jaulin. Merveilleux menteur il redonne une épaisseur de vie aux âmes mortes.

 

Un jour, nous irons tous à Pougne Hérisson car nous faisons déjà partie de ces chroniques, et ses habitants nous tutoient déjà.

 

Et là sont peut-être nos terres profondes, avec leur gentillesse et parfois leur bêtise, leur malice et leur naïveté.
Dans cette immense banlieue nommée terre, voici peut-être notre village.


« Si tu veux parler de l’universel, parle de ton village »

(Tostoï)

 

Gil Pressnitzer

 

Yannick Jaulin

 


 

 

Disco-biblio-DVDgraphie

 

Menteur
J’ai pas fermé l’œil de la nuit
Contes du Marais Poitevin
Contes d’animaux
Rien que du beau monde

 

haut de la page

 

Date de mise à jour : 28/09/2008